Skip to content

2 Comments

  1. Le journal de ma disparition (Camilla Grebe) – Mes polars et le reste
    novembre 23, 2020 @ 2:36

    […] un petit village (imaginaire) à plusieurs heures de route de Stockholm où nos compères d’Un cri sous la glace sont chargés d’élucider un meurtre vieux de plusieurs décennies. Pour les assister dans […]

    Reply

  2. L’ombre de la baleine (Camilla Grèbe) – Mes polars et le reste
    novembre 28, 2020 @ 9:42

    […] qu’il va se passer. J’ai mis plus de temps à lire L’ombre de la Baleine qu’Un cri sous la glace ou Le journal de ma disparition, et c’est à cause de ce ventre mou qui n’est pas […]

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *